Nina Johansson

trip-hop-jazz

Nourrie d’influences diverses de Neil Young à Bruce Springsteen, Tina Turner ou Portishead, elle nous propose un univers sombre et envoûtant qui sert d’écrin à sa voix d’ange.

Nina Johansson • © DR

Partager ce contenu