Menu
24 > 29 avril 2018

Foé

Foé • © Justin Giboreau

France/Chanson

Ça devait finir par arriver, cette rencontre entre les codes du piano romantique (les ivresses de Rachmaninov, les mélodies dévalées de Liszt) et le désenchantement anguleux de la parole urbaine. Foé dessine une carte du Tendre sombre et exaltée en scandant des vers qui frôlent volontiers le cauchemar amoureux. Dans son exploration des chutes libres et des embardées du sentiment, il cherche toujours le mot juste, fut-il dru, sévère, sec. Et ses chansons fiévreuses et solennelles s’installent pour longtemps dans la mémoire.

  • Deezer