Exposition Exil du 22 avril - plage 1
MERCREDI 22 AVRIL

Exposition Exil du 22 avril

 

« Le chant des déracinés » 

 

Deuxième partie

Une exposition visuelle et sonore de la Discothèque de Radio France, et du fonds d’archives du musée Sacem. Chaque jour la Discothèque de Radio France, à travers ses collections, vous invite à emprunter les chemins de l’exil avec celles et ceux qui l’ont chanté ou vécu. 

➡ Angélique et Photis Ionatos – Y a-t-il de la place au ciel pour les poètes ? (1972) : Angélique Ionatos est née à Athènes en 1954, elle quitte son pays en 1969 pour s’installer en Belgique, puis en France. En 1972, elle enregistre son premier disque en français, avec son frère Photis : « Résurrection », qui sera couronné par le prix de l’Académie Charles-Cros.

➡ Leny Escudero – Le siècle des réfugiés (1982) : Leny Escudero est né en 1932 à Espinal en Espagne. Ses parents sont des républicains espagnols qui, en 1939, quittent leur pays ravagé par la guerre et se réfugient à Mayenne, en France. Le chanteur y passe sa jeunesse, il s’y marie, puis part pour Paris, où il s’installe dans le quartier de Belleville. Sa carrière d’auteur-compositeur-interprète commence en 1957.  Ses chansons engagées évoquent des sujets graves comme la guerre d’Espagne ou les dictatures.

 

Première partie

 Dahmane El Harrachi – Ya rayah (1991) : Algérie /France, en 1949, il se rend en métropole et s’installe à Lille, puis à Marseille et enfin Paris, ville qu’il ne quittera pratiquement plus. Pendant des années, il se produit dans les cafés maghrébins des villes de France. Auteur-compositeur, il adapte à sa manière le chaâbi en créant un nouveau langage musical et poétique. Ses chansons parlent du vécu dans un parler soutenu, compréhensible par toute la communauté maghrébine.

 Enrico Macias – Adieu mon pays (1964) : Egypte / France, Enrico Macias, né Gaston Ghrenassia à Constantine en Algérie, quitte l’Algérie avec sa famille le 29 juillet 1961, soit onze mois avant la fin de la guerre

L’expo sur France Inter : https://bit.ly/3eyX3Su

 

 

La Discothèque de Radio France, en collaboration avec le Musée Sacem présentent « EXIL! Le chant des déracinés ». Une exposition virtuelle où chaque jour la Discothèque de Radio France, à travers ses collections, vous invite à emprunter les chemins de l’exil avec celles et ceux qui l’ont chanté et l’ont vécu. 

Discothèque Radio France

La Discothèque de Radio France, gère une collection exceptionnelle par sa diversité et sa qualité, incluant tous les supports phonographiques, du cylindre aux fichiers numériques.

Son fond est constitué de plus d’1.000.000 disques et de plus de 3.000.000 fichiers numériques.

La Discothèque a pour mission de mettre à disposition des antennes et de leur site web, des titres musicaux, des bruitages, des sélections discographiques et des contenus enrichis et éditorialisés par des documentalistes. Chaque jour, y sont également référencés les nombreux enregistrements indispensables à la réalisation d’émissions comme à la programmation musicale.

La Discothèque collabore ou organise, en partenariat avec les antennes de Radio France, des expositions à Paris et en région.

 

Musée SACEM

La Sacem, Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, est une société civile à but non lucratif. Elle a pour mission essentielle de collecter les droits d’auteur en France et de les redistribuer aux créateurs français et du monde entier. Une mission fondamentale pour pérenniser la création et le fonctionnement de la filière musicale. La Sacem s’engage notamment pour la création et soutient de nombreux projets chaque année.

 

À découvrir aussi

Top